Piazzolla

4 saisons de Tango

Dans Les Saisons Portègnes, Astor Piazzolla rend un véritable hommage aux Quatre Saisons de Vivaldi. Empruntant au baroque ses techniques d’écriture, l’homme au bandonéon perpétue la tradition du Tango, à la fois brûlure du soleil et abîme de noirceur. Déhanchements rythmiques dans un théâtre de larmes et de regrets, Patricia Carrazco et Pablo Linares, magnifique couple de danseurs argentins à la carrière internationale, restitue l’âme du Tango avec fièvre et folie, mais aussi avec charme en bandoulière. Provocation sublimée et vulgarité collant à la peau, si l’esprit même du Tango est sorti de la rue, Astor Piazzolla a toujours su l’y faire retourner. Évoquant un monde meilleur à travers le langage de la nostalgie, il greffe son amour de la musique savante occidentale avec les battements sourds de l’Argentine. Piazzolla, Les Quatre Saisons, soleil noir de mélancolie, sont fondamentalement une déclaration tragique, musiciens et danseurs sublimant cette passion magnétique, versatile et envoûtante.
Astor Piazzolla
Histoire du Tango (Bordel 1900, Café 1930, Nightclub 1960, Concert d’Aujourd’hui)

Galerie d’images

Vidéo

Dates

  • Centre des Congrès Crans-Montana

  • Festival de Villars

  • Casino de Montbenon

  • Théâtre de Valère

  • Casino de Montbenon

  • Casino de Montbenon

  • Casino de Montbenon

  • Spectacles onésiens